Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : BLOG SOMBORY TORMELIN
  • BLOG SOMBORY TORMELIN
  • : Créer par l'Association des jeunes pour le Développement de Sombory Tormelin-AJDST- SOMBORYNEWS est le prémier site des collectivités locales pour accompagner l'essor socioéconomique, culturel de Fria, des CRD de Tormelin, de baguinè et de Sodjörè...
  • Contact

IMAGE DE LA SEMAINE


 

 

alpha conde      

 LA GUINEE COMPTE SUR VOUS

POUR LUTTER CONTRE LA PAUVRETE

ALIMENTAIRE ET FINANCIERE

   

PROJETS CONCRETISES


MAISON CRD TORMELIN


CENTRE CULTUREL APRES

Archives

SOMBORY MA VILLE NATALE


LE SOUS-PREFET ET LE PRESIDENT DE LA CRD


6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 01:42

 

undefined
De gauche a droite : GNIMASSOU Noel Etienne correspondant de Friainfo et representant de l'ARSYF a Fria, CAMARA Abdoulaye Cire Vice-President et Administrateur-delegue ARSYF/Belgique, TRAORE M'Bemba  "Eder" President de l'association ADE partenaire de l'ARSYF sur le terrain a Fria

L'essor socioéconomique et culturel de Fria ne peut être une réalité que grâce à l'accompagnement des politiques publiques par les actions du réseau associatif local.
Est-il donc urgent pour les associations locales d’améliorer leurs objectifs et méthodes pour faciliter une plus grande accessibilité de tous aux informations ?  Doit-on rester muet vis-à-vis de l'indifférence et la gestion calamiteuse des autorités locales  en charge de la mise en oeuvre des politiques publiques de la ville ? 


Pour une amélioration de nos objectifs et méthodes, je pense que les associations de Fria devraient se montrer comme de véritables leviers pour accompagner l’élan de développement, de  modernisation de la cité en publiant avec preuves suffisantes, à travers ses correspondants sur place et à l’extérieur, toutes les informations permettant aux populations d’être aussi imprégnées des réalités navrantes des différents quartiers et cités où les conditions actuelles de vie sont exaspérantes.

 

Aussi, nos actions devraient inciter les autorités préfectorales et communales  de faire preuve de responsabilité et de patriotisme élevé dans leurs méthodes de gestion des affaires courantes de la ville. Ce combat qui nous interpelle tous doit uniquement être interprété comme une volonté réelle d’œuvrer pour le rayonnement de Fria et la grande satisfaction de tous. C’est pourquoi, les représentants d'associations doivent se montrer neutre et ne servir ni de protection, ni un moyen de défense déguisé d’aucune autorité politique pour quelques raisons quelles soient; mais permettre sans tabou à tous d’exprimés ses sentiments sur tous les sujets importants qui engagent l’avenir de la préfecture au risque de voir  nos efforts sans impact réel sur le terrain.

 

A partir du moment que l’initiative de création des sites à porter, entre autres, sur le développement de Fria, il serait tout à fait responsable et louable que nous nous intéressons, à travers nos correspondants, aux questions d’intérêt collectif telles que la gestion des fonds miniers qui ne doit se faire désormais sans l’implication des différentes couches sociales, la création des équipements, l’optimisation des services tournés vers les populations, la rénovation et valorisation des espaces et infrastructures publics.

Si ont ne peut amorcer le développement de Fria sans accorder une attention particulière à ces diverses questions, il est évident que la délicate situation socioéconomique et culturelle actuelle de Fria est la conséquence directe de la gestion épouvantable des autorités locales indifférentes des problèmes des habitants des quartiers et de la jeunesse laissée pour compte. Que faut-il faire désormais pour empêcher ces dérives ?

 

Ensembles nous devons impulsés de nouvelles perspectives sans perdre de temps. Notre engagement doit consister à faire de Sombory une ville plus moderne, plus conviviale, plus solidaire. Cela nécessite une réelle motivation et  détermination des intellectuels et des différentes associations des ressortissants de Sombory. Par nos actions, nous devons tous être présents sur les fronts de la vie locale pour favoriser des débats citoyens avec les autorités préfectorales et municipales sur les méthodes de sélection des projets de développement et la mise en place d’un comité mixte indépendant, composé des représentants des différents quartiers de la ville, de la jeunesse, de la municipalité, de la préfecture, des associations.


Ce comité doit participer à toutes les prises de décisions sur le choix, l’exécution et le contrôle d’exécution desdits projets. Il s’agit là, de favoriser le dialogue entre les autorités locales et les différentes couches sociales, mais aussi de promouvoir les associations locales et  permettre au public de faire son choix de projets et d’activités pour l’année grâce un large éventail de possibilités. De plus, nous devons œuvrer pour que les sujets de préoccupation des habitants des quartiers de Fria  qui touchent avant tout leur vie quotidienne soient débattus.

  A cet effet, inciter les autorités municipales de débattre  avec les habitants des différents quartiers doit aussi être notre cheval de combat.   

Il est peut discutable que les plus touchés aujourd’hui des conséquences de la difficile situation socioéconomique et culturelle de Fria sont les habitants des quartiers à majorité analphabète vivant dans la pauvreté dans l’immensité. Les questions qui touchent leur vie quotidienne sont multiples et plusieurs chantiers importants sont à mener simultanément avec ces quartiers.

 Pour cela, nos actions doivent pousser les autorités municipales à fixer avec les habitants de ces quartiers des rendez-vous citoyens qui se dérouleront à travers des réunions de quartier où le maire doit répondre sans réserve aux questions de ses administrés. C’est évidement l’occasion pour les autorités municipales de défendre leurs réalisations afin de permettre aux électeurs d’avoir une plus grande visibilité dans leur choix lors des campagnes communales à venir. Ces rencontres pourront, certes, être de véritables sources d’information et placer les associations locales au centre des réalités impétueuses des quartiers et de la ville en générale. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camara aboubacar - charles- Administrateur délégué/AJRDST/ France - dans Témoignage
commenter cet article

commentaires

NOS PATENAIRES


logo.cmsea.gif

Comité Mosellan de Sauvegarde de l'Enfance,

de l'Adolescence et des Adultes

    eps.cmsea.woippy@wanadoo.fr

                     Metz / France