Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : BLOG SOMBORY TORMELIN
  • BLOG SOMBORY TORMELIN
  • : Créer par l'Association des jeunes pour le Développement de Sombory Tormelin-AJDST- SOMBORYNEWS est le prémier site des collectivités locales pour accompagner l'essor socioéconomique, culturel de Fria, des CRD de Tormelin, de baguinè et de Sodjörè...
  • Contact

IMAGE DE LA SEMAINE


 

 

alpha conde      

 LA GUINEE COMPTE SUR VOUS

POUR LUTTER CONTRE LA PAUVRETE

ALIMENTAIRE ET FINANCIERE

   

PROJETS CONCRETISES


MAISON CRD TORMELIN


CENTRE CULTUREL APRES

Archives

SOMBORY MA VILLE NATALE


LE SOUS-PREFET ET LE PRESIDENT DE LA CRD


20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 00:48

Le premier salon de l’emploi a suscité beaucoup d’engouement au sein de la jeunesse guinéenne, après les douloureux événements de janvier- févier 2007 qui ont secoué le pays tout entier. En effet le taux de chômage en Guinée devenant de plus en plus criard, estimé alors à : 25,6 % à Conakry dont 29,7% pour les filles contre 23, 6% pour les garçons selon le programme national de la jeunesse en 2004. La jeunesse pour sortir de ce spleen avait besoin d’une nouvelle bulle d’air. Le salon de l’emploi devait renaître l’espoir dans l’âme et le corps de cette jeunesse qui croyait fortement au changement à l’époque et pensait que des efforts

Concrets seront entrepris dans ce sens pour inverser la tendance. Ainsi au total 4485 Cv (dont 185 Cv de l’extérieur) de jeunes guinéens ont été reçus avant le salon.  A l’appel du FOJEG donc, la jeunesse a massivement répondu, de jeunes qui dans la plupart étaient dans la fièvre de l’obtention d’un premier job ou d’un simple stage. Car d’après la propagande du FOJEG 50 entreprises et institutions participeront au SADE 2007, ce qui est un acquis et une première du genre. Après la clôture du salon le 9 juin 2007, on comptabilisera 7485 candidatures enregistrées selon les sources du FOJEG.


Du point de vue embauche, du bilan qualitatif et financier, de nombreux observateurs resteront sur leur faim. Les attentes des jeunes n’ont pas été comblées, dans ce sens. Après ce salon de feu d’artifice, plusieurs interrogations naissent au sein de la couche juvénile guinéenne. Et même au sein des membres actifs du FOJEG qui se livrent à une querelle de leadership et d’intérêts, constatant les résultats mitigés affichés par le premier salon et les promesses non ténues par les entreprises.


Certains activistes du SADE 2007 se plaignent toujours de ne pas avoir été bien traité ni considéré comme membre de la coopérative qui devait se partager en fonction des parts sociales les retombées du ‘’fameux et chanceux‘’salon de l’emploi. Car il faut le dire le FOJEG initiateur du premier SADE , est un collectif de jeunes régi sous une coopérative. Et les dividendes sont légués en fonctions des parts sociales des contribuables. C’est la face cachée de l’iceberg, ils font semblant de contribuer à l’émancipation socio économique à travers l’accès à l’emploi, la formation et patati patata … alors que la réalité est tout autre, ce sont les sous des institutions de financement qui les inspirent. Où sont passées les 100 millions GNF du PNUD pour la cause du SADE 2007 ? Chacun des sponsors Or du salon (une dizaine au total) a fourni 50 millions Gnf , comment les a-t-on utilisé ? Et en plus les stands pour entreprises étaient payants, il y en avait combien dans ce cas ? Imaginez le reste.


Au-delà de tout, combien de jeunes ont-ils été réellement embauchés ou promus à un stage de formation ? Qu’est ce que la commission Suivi et Evaluation du SADE 2007 a donné comme résultats ? On ne doit pas entendre la nouvelle édition du SADE pour faire le bilan, si la transparence y est. Ces constats peuvent-ils laisser les jeunes espérer à nouveau sur le SADE 2008 ? Pas très sûr. Autres faits, Le FOJEG a réussi à drainer pour le SADE 2007, toutes les associations et toutes les structures de jeunesse Car on le sait bien, il n’avait  pas le capital humain nécessaire pour réussir un tel événement. Sans l’appui de ces structures et mouvements associatifs c’était le vide. Eh bien, il les ont utilisé comme des Kleenex et après shit !

Les jeunes ne sont plus prêts à croire à la propagande du FOJEG pour le SADE 2008. L’ex ministre de la Jeunesse de la Cultures et des Sports,  Baidy Aribot avait déclaré lors du débat télévisé sur le FONIJ en Face de Moustapha Naité  et de Sansy Kaba du FOJEG que jusqu’alors l’impact réel et l’évaluation financière du SADE 2007 ne sont pas connu de tous. C’est tout dire. C’est ne pas pour rien que l’Etat n’a apporté aucun soutien au projet ‘’Maison d’Initiative des Jeunes’’MIJ du FOJEG qui s’élève à 184 000 000 Gnf . Un projet  qui selon le collectif  serait un  maillon essentiel pour la pérennité des actions du Forum des Jeunes de Guinée.

 

Halte aux marchands d’illusions ! La jeunesse guinéenne souffre au lieu de l’aider à s’en sortir, on se sert d’elle pour arnaquer les institutions de financement. Cela ne peut plus continuer. L’Etat doit prendre des mesures et redéfinir sa politique nationale de la jeunesse. Il faut  prendre en compte l’amélioration de l’employabilité des jeunes  en faisant la promotion des activités à haute intensité de main d’œuvres pour palier au chômage. Ce ne sont pas les salons de l’emploi lumineux qui peuvent faire l’affaire. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aboubacar Mamadou Camara - dans Libre expression
commenter cet article

commentaires

NOS PATENAIRES


logo.cmsea.gif

Comité Mosellan de Sauvegarde de l'Enfance,

de l'Adolescence et des Adultes

    eps.cmsea.woippy@wanadoo.fr

                     Metz / France