Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : BLOG SOMBORY TORMELIN
  • BLOG SOMBORY TORMELIN
  • : Créer par l'Association des jeunes pour le Développement de Sombory Tormelin-AJDST- SOMBORYNEWS est le prémier site des collectivités locales pour accompagner l'essor socioéconomique, culturel de Fria, des CRD de Tormelin, de baguinè et de Sodjörè...
  • Contact

IMAGE DE LA SEMAINE


 

 

alpha conde      

 LA GUINEE COMPTE SUR VOUS

POUR LUTTER CONTRE LA PAUVRETE

ALIMENTAIRE ET FINANCIERE

   

PROJETS CONCRETISES


MAISON CRD TORMELIN


CENTRE CULTUREL APRES

Archives

SOMBORY MA VILLE NATALE


LE SOUS-PREFET ET LE PRESIDENT DE LA CRD


30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 23:04

  

Sidya-Toure-1-.jpglogo ufr

L’UFR s’est retrouvée en troisième position derrière le candidat de l’UFDG et celui du RPG. Cette position imposée à l’UFR mettait de facto le parti de Sidya Touré dans l’obligation de faire un choix. Ce choix ne pouvait en aucun cas être fait en dehors des intérêts de l’UFR et des valeurs que ce grand parti incarne.

L’UFR a engagé des discussions avec le candidat de l’UFDG et celui du RPG. Ces discussions portaient essentiellement sur le partage du pouvoir et la prise en compte des priorités du projet de société de l’UFR. Sur cette base, le Président de l’UFR a eu les mêmes exigences vis-à-vis des deux candidats. A l’arrivée, et après avoir reçu chacun des candidats, les propositions faites par le candidat de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo étaient bien meilleures.

Pour preuve, le candidat du RPG était prêt à céder seulement 20% du gouvernement et de l’Administration, concession obtenue après de longues et âpres discussions puisque les premières propositions du candidat RPG étaient de 10%.Alors que, le candidat de l’UFDG était prêt à concéder à l’UFR 30% des postes dont certains postes clés tels que le Ministère des Mines, celui de l’Agriculture….

L’UFR a également obtenu le gouvernorat de Conakry qui est un poste stratégique, notamment, pour les habitants de Conakry et les femmes commerçantes qui sont essentiellement des femmes soussous militantes de l’UFR.  La primature a été aussi réservée à l’UFR pour toute la durée du mandat, ce qui permettra à l’UFR d’appliquer une bonne partie de son projet de société qui a d’ailleurs beaucoup de similitudes avec celui de l’UFDG, notamment en ce qui concerne la réforme des institutions.

Toutes ces concessions ne sont pas négligeables et donnent une position conséquente dans la gouvernance d’une manière générale. Rappelons tout de même que  dès le départ, l’UFR avait indiqué sa volonté de participer en tant que membre à part entière à l’exercice du pouvoir afin de renforcer les positions du parti et améliorer la gouvernance.

En plus de l’Exécutif, au niveau de l’amélioration de la gouvernance, l’UFR a obtenu la Présidence du Conseil Economique et Social et de la Cour des Comptes qui lui donne une possibilité de mieux contrôler les dépenses de l’Etat. 

Quant au professeur Alpha Condé ses propositions étaient non seulement très faibles mais aussi et surtout très incertaines.

En effet, il avait promis la Primature à la fois à la prétendue Coordination de la Basse Côte qui l’avait reçu  chez le Général Facinet Touré, à Papa Koly Kouroumah et à Sidya Touré. Des négociations sur des bases aussi aléatoires créent forcément des suspicions et hypothèquent les chances d’aboutir à un accord, d’autant plus que les deux hommes ne se vouent pas une confiance aveugle, et cela n’est un secret pour personne.

Un autre argument fort a pesé dans la balance, c’est l’adversité de l’entourage d’Alpha Condé à l’égard du Président de l’UFR. Cette adversité rend impossible toute collaboration. Or, notre pays a trop souffert pour lui infliger dans un nouveau contexte une querelle de personnes au sommet de l’Etat qu’aucun guinéen ne souhaite revivre.

L’UFR étant un parti qui reste encore fort et ambitieux, il est normal qu’il négocie au mieux de ses intérêts pour préparer les échéances à venir. A cet égard, l’accord politique prévu par la convention d’Alliance avec l’UFDG donne de réelles garanties quant au poids que pourrait avoir l’UFR dans la prochaine Assemblée Nationale. En outre, l’UFR et l’UFDG se soutiendront mutuellement y compris pour les élections communales et communautaires.

Que l’on se dise la vérité, quel Parti politique aurait fait dans ces conditions un autre choix que celui fait par l’UFR ?

C’est vrai que, comme on pouvait s’y attendre, l’appui de l’UFR donne un sacré avantage au candidat de l’UFDG mais ce n’est pas une raison suffisante pour dévoyer l’action politique. Depuis le choix décisif de l’UFR, certains partis politiques non contents de ce choix, ont entrepris une véritable campagne d’intoxication et de dénigrement contre le leader de l’UFR.

Cette campagne orchestrée à dessein pour démobiliser les militants de l’UFR a peu de chance de prospérer car l’UFR prépare une contre offensive d’envergure pour expliquer les vraies raisons de son choix porté sur Cellou Dalein Diallo, candidat de l’UFDG.

Le Bureau Exécutif National

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CAMARA Aboubacar- Charles - - dans Activités politiques
commenter cet article

commentaires

NOS PATENAIRES


logo.cmsea.gif

Comité Mosellan de Sauvegarde de l'Enfance,

de l'Adolescence et des Adultes

    eps.cmsea.woippy@wanadoo.fr

                     Metz / France