Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : BLOG SOMBORY TORMELIN
  • BLOG SOMBORY TORMELIN
  • : Créer par l'Association des jeunes pour le Développement de Sombory Tormelin-AJDST- SOMBORYNEWS est le prémier site des collectivités locales pour accompagner l'essor socioéconomique, culturel de Fria, des CRD de Tormelin, de baguinè et de Sodjörè...
  • Contact

IMAGE DE LA SEMAINE


 

 

alpha conde      

 LA GUINEE COMPTE SUR VOUS

POUR LUTTER CONTRE LA PAUVRETE

ALIMENTAIRE ET FINANCIERE

   

PROJETS CONCRETISES


MAISON CRD TORMELIN


CENTRE CULTUREL APRES

Archives

SOMBORY MA VILLE NATALE


LE SOUS-PREFET ET LE PRESIDENT DE LA CRD


18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 20:03

La recevabilité de la candidature de Me Abdoulaye Wade n'est pas la bienvenue du côté de l'opposition. Elle rejette en bloc toute possibilité pour Wade de se représenter. Cela en attendant la décision des Cinq sages du Conseil constitutionnel en cas de saisine sur la question.


Le débat sur la recevabilité de la candidature de Me Abdoulaye Wade en 2012 semble être clos. Du moins, les professeurs de Droit public sénégalais ont presque accordé leurs violons pour rejeter toute possibilité constitutionnelle donnée à Me Wade de se représenter en 2012. Les raisons de cette impossibilité constitutionnelle sont liées au fait qu'il aura épuisé ses deux mandats. La Constitution ne lui permet plus de se représenter une troisième fois. Prenant la balle au rebond, la classe politique, notamment certains responsables des partis membres de la coalition «Benno Siggil Sénégal», est du même avis que les constitutionnalistes. Ils vont plus loin. Magatte Thiam, secrétaire général du Parti de l'indépendance et du travail (Pit), exprimant un avis personnel en attendant que son parti se prononce officiellement sur la question, a laissé entendre que pour «toutes les raisons du monde, Wade ne devait pas se représenter en 2012».

Du côté du Parti socialiste (Ps), les camarades d'Ousmane Tanor Dieng, crachent également sur cette candidature de Wade en 2012. Le porte-parole adjoint du Ps, Abdoulaye Wilane pense que cette question relève d'une curiosité, pour reprendre l'ambassadeur Ruffin. À l'en croire, le sens et la signification de cette sortie de Ruffin n'est pas loin de ce que les juristes viennent de dire. Et, dit-il, bien avant les juristes et l'ambassadeur Ruffin, dans le camp présidentiel, les rares patriotes qui y restent encore sont conscients du désordre et de la fissure qui règnent au Pds. Quand en 2009, Wade a annoncé sa candidature, c'était, dit-il, pour éviter l'hémorragie et les coups de boutoir de « Benno Siggil Sénégal ». C'est pourquoi, martèle-t-il, le Ps invite le peuple sénégalais dans toutes ses composantes à refuser la confiscation du pouvoir par le tripatouillage de la Constitution par Me Abdoulaye Wade.

Pour sa part, le secrétaire général du Mouvement pour le socialisme et l'unité (Msu), Massène Niang disqualifie d'abord Me Abdoulaye Wade de la course au pouvoir en 2012 pour son âge. Ensuite, dit-il, Wade ne peut se représenter à l'élection présidentielle, parce qu'il a déçu les Sénégalais. Pis, ajoute-t-il : «Wade risque même sa vie en parcourant le Sénégal pour demander leurs suffrages en 2012». Pour M. Niang, si Wade a déclaré sa candidature en 2012 c'est pour simplement maintenir son parti intact. Parce que, fait-il savoir, si Wade ne déclarait pas sa candidature en 2012, ce serait la débandade au Pds, avec des candidats à la pelle.

À côté, des observateurs pensent qu'au-delà de ces réactions d'hommes politiques, la question qui se pose est celle-ci : comment les cinq sages, en cas de saisine, vont interpréter les dispositions de la Constitution à ce sujet ? C'est une question, disent-ils, très délicate que le Conseil constitutionnel devrait trancher. Et il y va de la crédibilité et de l'honneur des membres de cette juridiction. Dans pareils cas, renseignent-ils, ces derniers peuvent même faire recours aux actes préparatoires de la Constitution. Et même entendre la commission ad hoc qui a rédigé la Constitution pour lui demander ce qu'elle pensait en rédigeant cet article. Cela pour connaître l'esprit de la loi, parce que la lettre de celle-ci est floue sur la question.

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Harouna FALL - dans Activités politiques
commenter cet article

commentaires

NOS PATENAIRES


logo.cmsea.gif

Comité Mosellan de Sauvegarde de l'Enfance,

de l'Adolescence et des Adultes

    eps.cmsea.woippy@wanadoo.fr

                     Metz / France