Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation

  • : BLOG SOMBORY TORMELIN
  • BLOG SOMBORY TORMELIN
  • : Créer par l'Association des jeunes pour le Développement de Sombory Tormelin-AJDST- SOMBORYNEWS est le prémier site des collectivités locales pour accompagner l'essor socioéconomique, culturel de Fria, des CRD de Tormelin, de baguinè et de Sodjörè...
  • Contact

IMAGE DE LA SEMAINE


 

 

alpha conde      

 LA GUINEE COMPTE SUR VOUS

POUR LUTTER CONTRE LA PAUVRETE

ALIMENTAIRE ET FINANCIERE

   

PROJETS CONCRETISES


MAISON CRD TORMELIN


CENTRE CULTUREL APRES

Archives

SOMBORY MA VILLE NATALE


LE SOUS-PREFET ET LE PRESIDENT DE LA CRD


26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 18:47

DrBadaraDioub.jpg

 

Dr Aly Badara Dioubaté, conseiller spécial du Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, n’est plus. Il a rendu l’âme dans la nuit de lundi 25 à mardi 26 février à la clinique Pasteur de Conakry après seulement deux jours d’hospitalisation consécutive à un petit malaise. Cette information vient d'être confirmée à Guinéenews par un de ses proches de la Primature qui se trouvait à la morgue du CHU d’Igance Deen au moment où nous mettons cette dépêche en ligne.

Conseiller à la Primature chargé de l’économie, des finances ainsi que des questions stratégiques, Dr Aly Badara a été l’un des artisans cachés dont les conseils ont été d’un précieux apport pour le chef du gouvernement dans la coordination des actions gouvernementales dans le cadre de l’initiative PPTE.

Auteur du livre ‘’Bonne Gouvernance Et Problématique de la Dette en Afrique - Le Cas De La Guinée’’, paru en 2011 chez l’Harmattan-Guinée, Dr Aly Badara Dioubaté incarnait la vraie valeur intellectuelle de la nouvelle génération de cadres guinéens issus de la diaspora. Depuis 2010, il assumait non sans zèle et abnégation sa fonction de conseiller spécial chargé de l’économie et des questions stratégiques auprès du Premier ministre.

Sa disparition brutale est perçue aujourd’hui comme une perte énorme pour ses collaborateurs directs, en tête Mohamed Saïd Fofana mais aussi et surtout pour la Guinée tout entière.

Repost 0
Published by CHARLES - dans Nécrologie
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 23:02

pole.jpg

 

Ce jeune homme qui nous quitte à l'âge de 36 ans, était marié et père d'un garçon de deux ans. Formé de 2006–2008 au London College of computings & Networks Technical Certifications, et avant de 2000–2002 à l'Université Chouaib Doukkali - El Jadida du Maroc où il obtiendra son Master en Telecommunications, Paul Temple Cole était une personne brillante , discrète et humble.

Ses études universitaires seront faites au Maroc de 1995 – 2000  à Cadi Ayyad Marrakech. Cette nuit Ses parents, ses amis et ses collaborateurs organiseront une veillée de prières au domicile familial du défunt, sis au quartier Manquepas, Commune de Kaloum.

Programme des funérailles de feu Paul Temple Cole 

 

Mardi 20 novembre 2012

Ø  19 h 00 Veillée de prière au domicile familial

Mercredi 21 novembre 2012

Ø  10 h 00 Levée du corps au CHU d’Ignace Deen

Ø  10 h 30 Exposition du corps à la Cathédrale Toussaint de Conakry, sise derrière la Banque Islamique de Guinée (BIG)

Ø  14 h 00 Messe d’enterrement à la Cathédrale Toussaint de Conakry

Ø  16 h00 Enterrement au cimetière de Boulbinet

Ø  17 h 00 Recueillement au domicile familial

Repost 0
Published by CHARLES - dans Nécrologie
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 22:13

 

IMAGE-1.jpgfofana-copie-1.jpg

 

Après l'introduction du Premier ministre, M. Jean Marie Doré, suivi du dépôt de la gerbe de fleur par Mme Henriette Conté auprès des quatre cercueils, ce sont plus d'une douzaine d'autre intervenants qui vont se succéder pour rendre un dernier hommage à ces illustres disparus, morts armes en main, le vendredi dernier en provenance de Fria où ils étaient allés apporter leur expertise de négociateurs à la grève qui secouait la société FRIGUIA. 

Parmi ces intervenants, il faut entre autres noter: Hadja Rabiatou Sérah Diallo; Mme Penda Diallo, ministre d'état à l'Emploi et à la Fonction Publique; Elhadj Naby Yaya Camara du Conseil économique et social dont Dr Fofana était le Vice président; M. Louis M'bemba Sooumah, les Représentants de l'Organisation internationale du travail (OIT), des oragnisations de la société civile guinéenne, de la RTG ainsi que de ceux des familles endeuillées. 

Par la suite, le Premier ministre a ouvert le rituel du recueillement sur les corps avant que le cortège funèbre ne s'ébranle pour la grande mosquée Fayçal de Conakry. Après la prière funèbre, les quatre illustres disparus ont rejoint leur dernière demeure. 

Repost 0
Published by CHARLES - dans Nécrologie
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 01:26

L'un des principaux responsables syndicaux de Guinée, Ibrahima Fofana, a trouvé la mort vendredi dans un accident de la route, qui a également tué une syndicaliste et un journaliste, a-t-on appris de source policière.

Secrétaire général de l'Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), Ibrahima Fofana, 57 ans, avait été présenté comme un possible candidat indépendant à l'élection présidentielle prévue le 27 juin.

fofana.jpg

 

Sa mort a été confirmée à l'AFP par un membre de sa famille.

M. Fofana a été tué en même temps que la secrétaire générale de la Confédération des syndicats libres de Guinée, Magbé Bangoura, et du journaliste de la Radio-télévision guinéenne (RTG) Aboubacar Lansana Camara.

L'accident s'est produit au niveau de la localité de Tormelin, à 25 km à l'ouest de Fria (150 km au nord de Conakry).

Les syndicalistes s'y rendaient pour des négociations avec des grévistes de la plus grande industrie minière du pays, l'usine d'alumine exploitée par le groupe russe Rusal, selon la même source policière.

Ibrahima Fofana avait été de tous les grands combats syndicaux avec sa camarade, Rabiatou Serah Diallo, dirigeante de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG), actuellement à la tête du Conseil national de la transition.

Il s'était révélé au grand public en 2006 et 2007 au moment des immenses manifestations hostiles au régime de Lansana Conté (1984-2008).

En 2006, il protestait contre la répression meurtrière d'une manifestation de lycéens qui a fait 22 morts.

Puis, en janvier-février 2007, les syndicats avaient orchestré des grèves générales très suivies, et cette contestation historique avait été écrasé dans le sang (186 morts selon des ONG).

Il avait ensuite été un membre actif du Forum des forces vives, coalition de partis, de syndicats et d'organisations de la société civile contestant le régime militaire mis en place après la mort de Conté, fin 2008, et dirigé par le capitaine Moussa Dadis Camara.

Un excès de vitesse serait à l'origine de l'accident meurtrier.

"Le véhicule à bord duquel ils avaient pris place roulait à vive allure et le chauffeur a perdu son contrôle en abordant un virage dangereux. Il a percuté un arbre. Trois des cinq occupants du véhicule ont trouvé la mort sur place", a expliqué la même source.

Au moins deux autres personnes ont été grièvement blessées dans l'accident, dont une se trouve dans un état jugé "préoccupant". Elles ont été admises à l'hôpital Pénichey, à Fria.

Repost 0
Published by AFP - dans Nécrologie
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 13:42

Néné Mariama Camara-Maka s’est éteinte dans la nuit du mardi à mercredi derniers à 0h20. Elle s’est battue courageusement contre la maladie qui, malheureusement, a fini par avoir raison d’elle.

On ne peut pas ne pas remarquer que cet événement coïncide avec les circonstances de sa naissance. Elle est née dans la nuit d’un mardi à un mercredi, à la même heure. Ni non plus que la date de son décès, le 27 mai 2009, est le jour anniversaire de ses quinze ans de mariage avec Léon Barthélémy Maka. C’est sans doute là des signes du destin dont le sens mystérieux nous échappe.

Mariama avait du caractère et un tempérament de battante. Elle est née le 4 novembre 1964 à Conakry, de feu le commandant Camara Kaba 41, dont je salue la mémoire, et de Néné Salamata Barry. Elle a fait des études médicales à Cuba, de 1987 à 1991. Réfugiée en France depuis le 1er mars 2000, elle vivait avec son mari Léon Barthélémy Maka à Chelles dans la région parisienne, Léon qu’elle avait épousé le 26 mai 1995.

Elle s’est battue longuement contre la maladie, avec un courage stupéfiant. Jamais, elle ne s’est plainte. Entre deux épreuves, elle se relevait, se tenait debout et marchait d’un pas ferme. D’un optimisme inépuisable et communicatif, c’est elle qui soutenait plutôt le moral des siens.

Tous ses proches et tous ceux qui l’ont connue rendent un hommage unanime à son époux Léon Maka, qui n’a ménagé aucun effort pour la soutenir jusqu’au bout, allant quelquefois jusqu’à quitter son emploi pour se tenir au chevet de sa femme. Rendons hommage à sa mère, Néné Salamata, qui n’a jamais baissé les bras et s’est toujours tenue à ses côtés, ainsi qu’à son frère cadet, Mohamed Alimou Camara, à ses sœurs cadettes - elle était l’aînée - Taïbatou et Mariama Ciré, à la famille de Léon Maka qui a toujours apporté aide et soutien au couple.

Dieu est souverain. Il monopolise la science et la sagesse. Il n’a pas de compte à rendre. Nous sommes tenus de nous plier à Ses Décrets. Mais, fort heureusement, Il est Clément et infiniment Miséricordieux.

Puisse-t-Il accorder le pardon à Néné Mariama. En ce qui nous concerne, nous accordons à celle-ci une totale absolution et prions le Très-Haut de l’accueillir en son sein et de la conduire au Paradis. Amen.

Tous les compatriotes sont invités à la réunion de famille qui aura lieu le lundi, 1er juin 2009, à l’adresse suivante : 10, Rue Camille Desmoulins, à Cachan (RER : Arcueil-Cachan) et à la levée du corps à l’Hôpital Henri Mondor de Créteil, le Vendredi, 5 juin 2009. Elle sera inhumée le même jour au carré musulman de la commune de Chelles.

 

Repost 0
Published by CAMARA Aboubacar et Alpha Sidoux Barry - dans Nécrologie
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 20:01

 

 

 

 






L’ancien président de Guinée, le Général Lansana Conté, décédé le 22 décembre, a été inhumé ce vendredi à Lansanaya( District de Moussaya), a appris Guineenews©.

Une foule nombreuse venue des villages environnants, le corps d’armée, ses proches collaborateurs et sa famille l’ont accompagné dans sa dernière demeure

Selon les vœux de Conté, il a été inhumé à côté de sa villa. Cet enterrement met fin à une journée d’obsèques, qui ont commencé par des oraisons funèbres au Palais du Peuple, un dernier hommage populaire au Stade du 28 septembre, une prière à la grande mosquée de Conakry et une inhumation dans son village natal.

Paix à l’âme du défunt !

Repost 0
Published by camara aboubacar - charles - - dans Nécrologie
commenter cet article
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 16:11
 

L’Amical des Guinéens de la Côte D’Azur (AMIGUI) et L’Association des Jeunes Guinéens de France (AJGF) ont le regret d’annoncer à la communauté guinéenne la mort d’un jeune musicien et artiste guinéen à Nice nommé David Bangoura 32 ans.

D’après des sources policières il se serait donné la mort en se pendant dans sa cellule en prison dans la nuit du Vendredi 30 au Samedi 31 Mai 2008.Il avait été en effet condamné fin avril à une année de prison ferme en vertu de la loi sur les peines planchées pour séjour irrégulier sur le territoire français en récidive, a indiqué son avocate.

Cependant cette version est assez difficile à croire pour diverses raisons, tout d’abord parce qu’il n’y a pas de source contradictoire pour confirmer ou infirmer la version de la police. Aussi il semble qu’aux environs immédiats de son soit disant suicide il aurait eu une altercation avec un agent pénitencier. En outre il est tout à fait légitime de se poser la question de savoir comment un homme seul dans une cellule peut se donner la mort ?

Au regard de toutes ces nuances nous sommes en droit de nous interroger sur le fondement de l’information policière.

Informée l’AJGF a immédiatement pris contact avec les autorités de l’ambassade de Guinée afin de voir ce qui est possible de faire. De sa part l’AMIGUI organise ce dimanche à 14H un rassemblement sur la place du palais de justice de Nice pour réclamer la vérité sur le décès en prison de David Bangoura.

Chers compatriotes en moins de deux ans en France, c’est le troisième Guinéen mort dans des conditions tout au moins douteuses. A chaque fois nous avons l’impression que l’ambassade de Guinée ne fourni pas les efforts nécessaires pour au moins que les causes exactes de ces morts soient élucidées et c’est fort regrettable. Inutile de vous rappeler l’assassinat d’Ibrahima Sylla à Marseille et la mort floue de Katoucha Niane à Paris tous les deux dans conditions horribles et dont on ne sait toujours rien jusqu’à présent.

Devant cette impuissance de nos autorités diplomatiques nous lançons un appel à la vigilance et au renforcement des liens de solidarité de la communauté pour au moins qu’en pareil circonstance nous agissions ensemble dans le suivi de l’affaire.

Pour ce cas présent nous lançons un appel à toutes les personnes qui peuvent avoir des informations susceptibles d’éclairer les circonstances de ce décès de nous les fournir afin d’engager les démarches judiciaires appropriées. Nous faisons appel aussi à la bonne volonté de toute la communauté pour mobiliser les fonds nécessaires au rapatriement de son corps.

Que son âme repose en paix

Contacts :        AJGF : 06 61 87 01 73 / 06 50 87 72 62

                        AMIGUI : 06 98 29 92 95

   

Repost 0
Published by CAMARA Aboubacar/AJDST/France - dans Nécrologie
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 20:28

 
Amadou-203-1-.jpg


Issu de la grande famille CAMARA de SOMBORY Tormelin, AMADOU 3 CAMARA est décédé suite d'une longue maladie à l'hôpital Donka. Enterré à Tormelin - Kinssanyah - il était l'oncle de CAMARA Aboubacar - charles- Arsyf/France et le père de plusieurs enfants dont Aboubacar Mangué CAMARA- collègue de service de Noël Gnimassou au laboratoire/ Friguia-.  

Un article spécial lui sera consacré ultérieurement.

Nous présentons nos sincères condoléances à toute la famille CAMARA de SOMBORY et particulièrement à celle du défunt. 

Que son âme repose en paix,

 

 AMEN!  

 

Repost 0
Published by Camara aboubacar - charles- Administrateur délégué/AJRDST/ France - dans Nécrologie
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 23:33
Ibrahima-Duplex-CAMARA-1-.JPG

Né en 1930 à Tormelin et ancien Préfet de Fria, Ibrahima Duplex Camara s'est éteint hier à 18h à Conakry.

Instituteur de son état, il fut le premier Préfet originaire de FRIA (Sombory) et a dirigé la ville de 1985 à 1987. Il était le père de Yarie Duplex Camara (à Paris), de Sorel Duplex (à l'usine de Fria) et de Keizer. Son enterrement est pour demain jeudi à 14h à Tormelin.

Au nom de l'ARSYF, de l'AJRDST et de toute la communauté de Fria, nous présentons à sa famille ainsi qu'à ses proches nos condoléances. Que la terre lui soit légère. Amen

 

Repost 0
Published by Abdoulaye ciré CAMARA/ ARSYF/ Belgique - dans Nécrologie
commenter cet article

NOS PATENAIRES


logo.cmsea.gif

Comité Mosellan de Sauvegarde de l'Enfance,

de l'Adolescence et des Adultes

    eps.cmsea.woippy@wanadoo.fr

                     Metz / France